Un peu d'explication, sur la lectio divina !!

Lectio Divina

 

Dans la règle de St-Benoît, au chap.48, Benoît (450-530) prévoit dans l’horaire du jour des moines : « certaines heures au travail des mains et d’autres à la lecture des choses divines (en latin = lectio divina) c’est-à-dire lecture de la Bible. Chaque moine recevait avant le Carême un livre de la Bible à lire en suivant et en entier.

 

Cette lectio divina était pratiquée déjà par les moines du désert d’Egypte : St Antoine  (251) essaie de vivre la « prière continuelle ». Il ne savait pas lire mais participait à la synaxe (célébration liturgique) et il enregistrait ce qu’il entendait de la Bible. Il quitte tout lorsqu’il entend lors de la synaxe : « va, vends tout ce que tu as, puis viens suis-moi ». Devenu ermite, la parole entendue, il la partageait avec d’autres ermites.

 

En 292 naquit Pacôme. Père des cénobites (moines qui vivent ensemble) au désert de Haute Egypte appelé Thébaïde. Leur travail était le tressage de paniers en osier, et durant ce travail, un moine était chargé de lire la Bible. (1ère ébauche de lectio divina partagée)

 

Ce monachisme oriental a été transmis en Occident par St Athanase (moine d’Alexandrie) lorsqu’il a été exilé en tant qu’évêque à Trèves en 335. En 341 il est à Rome. En 356, il rejoint St-Hilaire de Poitiers et fonde avec lui le monastère de Ligugé. A la même époque, vivent St-Augustin 354-430 et St-Jérôme 347-419 tous deux passionnés de la Parole de Dieu, lue et méditée.

 

Cette pratique de la lectio divina s’est vécue dans les monastères et aussi par les chrétiens qui fréquentaient les moines.

 

Au 11ême s. Guigue le Chartreux 1083-1136 originaire de Valence en France était moine à la Grande Chartreuse. Un jour, occupé au travail manuel, il réfléchit à la quête spirituelle. Quatre étapes se présentent à son esprit pour approfondir et surtout PRIER la Parole de Dieu, il l’écrit dans un court traité : « l’échelle des moines »

 

Voici les 4 étapes proposées par Guigue :

 

  1. Lire (lentement)
  2. méditer (St-Bernard  parlait de « ruminer » = remâcher une Parole)
  3. prier (en parler intérieurement avec le Seigneur)
  4. contempler (faire silence : le Seigneur fera parfois la grâce d’une rencontre profonde, personnelle avec lui)

 

SI VOUS SOUHAITEZ VOUS EXERCER...LISEZ LA SUITE....

 

 

 

 

Les 4 étapes de la lectio divina

 

Lectio

 

J’écoute le texte avec ce que je suis aujourd’hui. J’écoute avec l’oreille du cœur.

Je ne cherche pas à tout saisir ni comprendre.

Je retiens un mot, une attitude qui me touche ou me pose question.

 

Méditation

 

Je laisse cette parole m’habiter me rejoindre.

J’observe ce qui se passe en moi.

Je respire, je sens et je goûte, ou je fais le constat que je ne sens rien.

 

 

Prière

 

Je parle avec Dieu, simplement en confiance, comme un ami parle à un ami.

Je Lui dis ce que je ressens, sous forme de remerciements, de louange, de question, de cri, de larmes, d’espoir…

 

Contemplation

 

Je me tiens en présence de Dieu au-delà des mots et des pensées.

Je goûte le maintenant, l’instant, sans question dans l’abandon.

 

 

Joomla templates by a4joomla